Magasin des horizons, Grenoble/ Pavillon Bosio

 

En 2016, le Magasin de Grenoble, lieu emblématique d’une histoire de l’exposition des années 1990-2000, démarre un nouveau projet sous la direction de Béatrice Josse, s’intitulant désormais Magasin des horizons. L’expérience artistique s’articule au dehors, à l’espace public, se conçoit comme un moment social et politique, ancrée dans le corps et en quête de commun. Les enjeux de l’exposition se déplacent vers d’autres endroits : la création de relations, l’engagement face aux défis du monde actuel (climat, migrations, ..), la transmission. Ce workshop a permis aux étudiants de découvrir ce projet en s’immergeant dans les lieux, en se l’appropriant, en imaginant à leur tour les fonctions et usages du Magasin des horizons, et plus largement ce que pourrait incarner un centre d’art du futur. En rebondissant sur le projet de Béatrice Josse, ils ont élaboré des scénarios, dessiné des espaces, formalisé des idées, mis en œuvre des dispositifs scénographiques adressés aux publics, au dehors, mais aussi à l’équipe. Enfin, le workshop s’est poursuivi par une rencontre avec l’atelier des horizons, auto-formation professionnelle tournée vers l’attention au monde, le prendre soin, l’horizontalité des savoirs, et la déhiérarchisation des positions individuelles. Autant d’expériences qui donnent à penser les rôles de l’art et de la scénographie comme possibilités d’agir dans un monde en crise.

Projet conduit par Laurent P. Berger et Mathilde Roman, professeurs à l’ESAP, en octobre 2018, avec des étudiants de quatrième et cinquième année.

Projet 1: Elsa Tilignac, Fernand Bretillot, Céline Pagès

La découverte du bâtiment nous a immédiatement plongé au cœur de la problématique du centre d’art. Dans le projet de Béatrice Josse, mais aussi dans la manière qu’elle a eu de nous le présenter, deux notions nous ont particulièrement marqué : l’engagement et la transition. Transition de nom, de projet artistique, de public : Le magasin devenant le magasin des horizons, centre d’art et de culture et plus seulement d’art contemporain, est dans une recherche permanente de nouveaux publics, avec une volonté forte et affirmée de rendre ses spectateurs actifs voir même acteur du lieu. 

C’est à partir de cet état des lieux que nous avons esquissé, à trois, un projet qui viendrait s’établir dans « le bocal ». Cet espace fait face à l’accueil et sert actuellement de salle de réunion ponctuelle. 

Pour mettre en valeur un espace aussi vaste que celui de la rue du magasin il faut créer un sas : la compression du premier lieu traversé rendra le second encore plus impressionnant, c’est un principe simple d’architecture. Cette salle exiguë serait donc la charnière idéale entre ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur.

Grâce à l’aménagement de 3 pôles, ce bocal donnerait aux visiteurs des clefs de lecture du projet global (et surtout pas de l’exposition). Son emplacement permettrait plusieurs parcours (accueil-bocal-exposition / accueil-exposition / accueil-exposition-bocal) pour s’inclure dans la réflexion autour de la déhiérarchisation des savoirs, c’est-à-dire penser une médiation toujours accessible mais jamais imposée. 

Le premier pôle serait constitué d’écrans et aurait pour objectif de faire exister / mettre en avant l’expérience des publics via la diffusion de photos, de vidéos et pourquoi pas, d’intégrer les publications des différents réseaux sociaux actuels, très bien alimentés mais sans audience large. 

Le second pôle serait en direction de l’équipe qui tient/soutient le magasin des horizons. Cet espace leur serait dédiés, permettant d’interagir avec les visiteurs via plusieurs support dans une relation moins formelle que celle de l’exposition. Leurs interviews, témoignages et ressentis ont grandement contribué à notre pleine compréhension du projet actuel et il nous a semblé que les partager à un plus grand nombre serait bénéfique, tant pour l’équipe que pour les « visiteurs lambda ». 

Le troisième et dernier pôle serait celui des espaces invisibles. La projection d’une vidéo permettrait de donner à voir toutes les parties cachés du bâtiment (que l’on a eu la chance de visiter mais que les visiteurs n’ont pas) que ce soit les nombreuses pièces encore en travaux, celle à rénover ou encore celle qui abrite le considérable travail réalisé avec les archives ! 

Les murs permettraient l’accrochage d’affiches qui rappellent les événements passés et ceux à venir, tout ce qui se déroule à l’extérieur

Ces trois pôles ont pour objectif de contextualiser. Replacer les nouvelles expositions dans le cycle qui les accompagne tout au long de l’année avec un tissu local concerné et impliqué, remettre la « rue » dans l’enceinte global d’un bâtiment difficile à prendre en charge techniquement et financièrement, faire connaitre le contexte de travail de l’équipe et toute l’énergie et les propositions faîtes au quotidien pour offrir au spectateur une expérience enrichissante et dynamique. 

projet1.dprojet1.eprojet1.cprojet1.bProjet 2: Fernand Bretillot

projet2.jpg

Projet 3: Laura Bel

La hauteur sous plafond du Magasin des Horizons offrant un volume considérable, je regrettais qu’elle ne soit pas plus investie. Toute la partie haute qui demeure inaccessible est constituée d’une verrière qui offre une vision assez large sur l’extérieur et les alentours du centre d’art.

J’ai de ce fait imaginé un échafaudage mobile qui ferait office de mirador. J’imaginais ce support comme un outils qui servirait à la fois aux artistes pour le montage de leurs œuvres et qui leur permettrait d’investir le lieu dans sa hauteur. 

Ce dispositif modulable que l’artiste pourrait positionner dans l’espace apporterait des angles de vue particuliers sur son travail et également générer des points de vue sur des œuvres présentent en dehors des murs de l’institution. Il permettrait alors de réinvestir les vitres de la verrière comme des cadres de visionnage sur le dehors.

projet3.bprojet3.cprojet3.d

Projet 4: Audrey Jimenez

PAGE3PAGE6PAGE5PAGE4PAGE7

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s