IMG_7420+w

Are you here ?
Est la deuxième édition du partenariat entre les étudiants du Master II professionnel « L’art contemporain et son exposition » de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et des étudiants de 4e et 5e années du Pavillon Bosio, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco, autour de la collection du Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur, partenaire du projet.

Are you here ?
Pose un regard singulier sur une sélection d’œuvres de la collection du Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Are you here ?
À l’heure de la géolocalisation instantanée, le désir de territorialité n’est jamais apparu aussi manifeste. Des particules au cosmos, nous semblons irrémédiablement tirés entre différents ordres de grandeur.

Are you here ?
Vise à inquiéter cette localisation au monde. Où se placer et selon quelle échelle ? Des Voyages de Gulliver à Chérie, j’ai rétréci les gosses, le changement d’échelle radical irrigue les représentations collectives. Elles figurent des expériences uniques dans lesquelles le monde, l’objet et la chose ne se plient plus à la taille humaine. Les découvertes microphysiques et astronomiques font aujourd’hui de l’Homme un simple cas aux carrefours d’éléments. Il n’est plus ce sujet intelligent et volontaire face à des objets inertes. Cette exposition joue avec ce basculement.
Are you here ?
Propose d’expérimenter un espace sans échelle, des distances sans position, des mesures sans unité.

— Le collectif Agency

Are you here ?
Scénographie, Box in the Box
Est une invitation à une déambulation ouverte, pensée comme une boîte dans une boîte, où les repères et les œuvres ne sont pas immédiatement visibles à la manière de Voyage au centre de Michel Blazy. La scénographie s’impose au spectateur en débordant le lieu imparti. Elle joue sur différentes proportions, du petit au trop grand, proposant un angle de lecture des œuvres. Ainsi la boîte conçue pour Solution d’Absalon est fermée, ne permet tant pas de pénétrer dans la black box. La perception de la vidéo se fait donc de l’extérieur, rejouant l’idée d’un espace inadapté au corps humain.Les échelles de l’architecture sont multiples et obligent le spectateur à adapter son regard pour chaque œuvre, à se positionner dans l’espace, comme l’imagine Claude Closky dans Toutes les façons de fermer une boîte en carton. Au fur et à mesure du parcours, l’expérience se construit dans le temps, s’adressant à l’œil comme au corps.

— L’ARC scénographie d’exposition.

Exposition présentée au Pavillon Bosio du 21 février au 7 mars 2014


areyouhere2 areyouhere4 areyouhere5 areyouhere6 areyouhere7 areyouhere8

Publicités