A l’invitation d’Eric Mangion, directeur du centre d’art de la Villa Arson à Nice, le Pavillon Bosio a ouvert avec ses étudiants, en 2008,  un pôle de recherche pour concevoir et finaliser un projet de scénographie pour l’exposition « Une histoire de la performance sur la cote d’azur de 1951 à nos jours » à  la villa Arson en 2012.
Pour témoigner de la recherche en cours,  une exposition de préfiguration s’est tenue en juin 2011 à la galerie carré de la Villa Arson.
C’est la scénographie de cette exposition nommée ” Le temps de l’action ” que les étudiants de quatrième et cinquième année ont conçue et finalisée au cours de de l’année 2010-2011

Coordination du projet: Renaud layrac et Mathilde Roman
Intervenants: Didier Faustino, Matthieu Paillard

« L’exposition transforme la Galerie carrée du centre d’art en lieu de présentation du travail de recherche. Les différentes informations recueillies dans la base de données sont projetées via une interface graphique réalisée par le groupe g.u.i, artiste par artiste, sans dévoiler encore les documents originaux, selon quatre temporalités réparties dans l’espace en autant de points cardinaux :
– 1951-1962 : l’apparition de personnalités et de gestes fondateurs,
– 1963-1972 : la vague Fluxus qui sème son désordre poétique,
– 1973-1990 : l’esprit alternatif et les attitudes engagées,
– 1991-2011 : la redéfinition des genres et des codes de la performance.

Un inventaire nominatif (noms des artistes ou des intervenants concernés) et topographique (nom des lieux d’accomplissement des performances) accompagne les projections. Chaque référence inscrite sur le mur est doublée de manière disparate créant de fait une lecture presque vaporeuse de l’ensemble.     

Un lieu de travail éphémère est dévolu à la collecte des témoignages des protagonistes de cette histoire. Par ce biais, les informations présentées dans l’exposition sont mises à jour en temps réel durant les dix-huit semaines d’exposition. L’équipement de ce bureau est proposé par Surface de rencontres temporaires avec deux tables et une chaise Modifier de Charlotte Perriand, un tabouret Elephant Stool noir de Sori Yanagi 1954 et un tabouret blanc de Stacy Dukes 1968 (origine Les Arcs 1600) ainsi qu’un dôme 16FT, 2003, conçu par Wakiki Falicoff pour Pacificdome. 

Enfin, l’ensemble est accompagné d’une bande-son également réalisée par le  groupe g.u.i qui suggère une activité de recherche en train de se faire grâce à une  palette de bruitages spécialement conçus pour l’occasion. Le son est elliptique à l’instar de la manière dont est livré l’ensemble des informations de cette exposition. »
Extrait du texte de présentation publié sur le site de la Villa Arson > lire la suite

358003163 358004161 358006163

358008011 358010529 358012533

Publicités